Déconstruire les idées toutes faites à propos des APL > une des missions du Collectif « Vive l’APL ! »

14/11/2017 | 8 vues

Affiche1-paysageAffiche2-paysage

Les APL réduisent considérablement le taux de pauvreté : 76% des ménages les plus pauvres ne pourraient pas se loger sans les APL

Les APL sont versées, sous conditions de revenus, à 6,5 millions de ménages au total, dont 800 000 étudiants. Ces aides bénéficient surtout aux plus pauvres et pour eux, elles constituent une part indispensable du budget.

Ainsi, en 2014, 76% des ménages du premier décile de revenu (premier décile : les 10% de ménages les plus pauvres en France) bénéficient d’aides personnelles au logement.[1]

Pour se faire une idée de ce que cette aide représente pour les ménages du premier décile : en 2010, l’aide moyenne perçue par les ménages en location (hors étudiants), soit 289 euros en incluant le forfait charges, représentait plus du quart de leurs revenus ![2]


L’ACSC est membre du Collectif « Vive l’APL ! » | Pour aller plus loin, consultez vivelapl.org


[1] Pierre Madec, Quelle efficacité des aides publiques au logement ?, 17.3.2016, présentation au Conseil Social de l’Union Sociale pour l’Habitat

[2] IGAS, Rapport sur l’efficacité sociale des aides personnelles au logement, 2012, §185 p. 62, et plus généralement pp. 57-65