Cité Notre Dame

Pour voir directement les actualités

PHOTO-CITE-NOTRE-DAME-SITE-WEB2

La Cité Notre Dame, créée en 1954, compte 140 places au sein du CHRS dont 22 places sur le dispositif annexe La Passerelle, 30 places au sein de ses ACT (Appartements de coordination thérapeutique), 50 mesures d’accompagnement aux Petits ponts (espace de rencontre) ; elle accueille également 30 familles et 50 enfants à La Colline aux Enfants (espace de soutien à la parentalité).

 

La Cité Notre Dame représente une équipe de 41 salariés.

 

 

 

 


Les dispositifs de la Cité Notre Dame

PHOTO-CITE-NOTRE-DAME-SITE-WEB
Le Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour hommes seuls isolés et couples a une capacité d’accueil de 140 places sur 2 sites (7e et 14e arrondissements).

L’hébergement y est collectif (chambres de 2 à 3 lits) avec une restauration collective pour le déjeuner et le dîner. Le bâtiment est doté d’espaces conviviaux avec des tisaneries à chaque étage, une bibliothèque et une salle de jeu (billard et ping-pong). L’équipe de la Cité est attentive au développement d’activités sportives et culturelles.

 

 

 

 

Les appartements de coordination thérapeutique (ACT) (9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 15e, 16e, 17e, 18e, 19e et 20e arrondissements) :

Capacité d’accueil : 30 places. Structures qui hébergent à titre temporaire des personnes en situation de fragilité psychologique et sociale nécessitant des soins et un suivi médical. 30 personnes ont été accompagnées en 2013 en ACT, à l’aide de 12 accompagnants familiaux. Un médecin coordonnateur et une infirmière coordinatrice ont été recrutés, pour permettre une approche plus « médicalisée » des personnes accueillies. Fonctionnant sans interruption, de manière à optimiser une prise en charge médicale, ils s’appuient sur une double coordination médico-sociale permettant l’observance aux traitements, l’accès aux soins, aux droits, à l’insertion sociale.

 

Les Petits Ponts, ce service pour les familles est un espace rencontre : lieu permettant à un enfant de rencontrer l’un de ses parents ou un tiers, ou de faire l’objet d’une remise à un parent ou à un tiers. Il contribue au maintien des relations entre un enfant et ses parents ou un tiers, notamment en assurant la sécurité physique et morale et la qualité d’accueil des enfants, des parents et des tiers (Article D216-1 du Code de l’action sociale et des familles).

 

PHOTO-CITE-NOTRE-DAME-SITE-WEB3

La Colline aux enfants, dispositif de soutien à la parentalité, a intégré la Cité Notre Dame au mois de septembre 2012. Auparavant localisé dans le XVIIe arrondissement de Paris, ce service se situe dans le champ de la prévention et de la protection de l’enfance et de la famille. Il s’adresse, sur un mode de libre adhésion, à un public parisien diversifié. Pour autant, les familles monoparentales sont prédominantes, et plus particulièrement les femmes seules avec enfant(s) en situation d’isolement social et vivant à l’hôtel. L’intégration de La Colline aux enfants dans les espaces de la Cité Notre Dame a élargi sa proposition d’accueil aux personnes hébergées dans les structures du territoire parisien de l’ACSC. De gros travaux d’aménagement ont été engagés, afin de permettre l’accueil de 30 familles et 50 enfants.

Ce service de prévention avec un accompagnement individualisé accueille des familles en difficulté avec le soutien de la Ville de Paris, des organismes sociaux, de la CAF et de la DASES de Paris.

 


Les missions de la Cité Notre Dame

PHOTO-CITE-NOTRE-DAME-SITE-WEB

L’adaptation de la Cité Notre Dame aux évolutions des politiques sociales :
La crise économique s’intensifie, les ressources et les moyens en constante diminution nous conduisent à repenser notre organisation dans un contexte de plus en plus tendu pour le secteur associatif. Le nombre et les difficultés des personnes en situation d’exclusion s’aggravent, les situations de marginalité, les parcours de misère et la fracture sociale perdurent. les CHRS sont un des maillons essentiels dans l’aide aux plus démunis. Leur action reste encore trop souvent méconnue. De l’urgence à l’insertion, ils sont pourtant présents et efficaces dans la lutte contre les exclusions, en offrant de multiples services – humains et matériels – qui dessinent aujourd’hui de nouvelles formes d’aide sociale.
C’est ainsi que le CHRS de la Cité Notre Dame s’inscrit dans une démarche d’accompagnement social adapté aux besoins identifiés des personnes en situation de grande précarité.

La Cité a travaillé ces dernières années à la rédaction de son nouveau projet d’établissement 2012-2017, l’évaluation interne, la mise en œuvre d’une démarche continue de la qualité, des travaux d’aménagement de l’accueil, l’intégration d’un nouveau service de soutien à la parentalité, l’évaluation externe, et au partenariat avec le SIAO (Service intégré d’accueil et d’orientation).

Orientations SIAO et places URGENCE

La mise en place du SIAO a profondément modifié la typologie du public accueilli. Le SIAO ne fait pas la distinction entre urgence, stabilisation, insertion. Par là, impossible d’« identifier » des places « URGENCE » comme telles, la plupart des admissions usant de cette « appellation ». D’où un problème délicat : faire cohabiter dans une même chambre une personne qui travaille et une, qui n’a pas encore la possibilité de se projeter vers un avenir.

Appartements de coordination thérapeutique (ACT) :

Capacité d’accueil : 30 places. Structures qui hébergent à titre temporaire des personnes en situation de fragilité psychologique et sociale nécessitant des soins et un suivi médical. 30 personnes ont été accompagnées en 2013 en ACT, à l’aide de 12 accompagnants familiaux. Un médecin coordonnateur et une infirmière coordinatrice ont été recrutés, pour  permettre une approche plus « médicalisée » des personnes accueillies.

Un projet « Loisirs-Ados » pour les adolescents du service a été mis en place afin de leur permettre de se rencontrer, faire connaissance et oublier un temps le contexte de la maladie personnelle ou familiale.

La socio-esthétique peut aider les personnes accueillies à surmonter la maladie en favorisant la valorisation de l’image et de l’estime de soi, en se réappropriant une entité corporelle et en optimisant la démarche thérapeutique : le service ACT a accueilli une stagiaire socio-esthéticienne (cours d’esthétique à option humanitaire et sociale). Lors de séances individuelles, elle proposait des soins (visage, mains, maquillage), donnait des cours de maquillage et aussi des conseils sur les produits d’hygiène et de beauté en tenant compte des faibles ressources des personnes. 2 ateliers collectifs ont été créés, l’un sur la création de cosmétiques et l’autre à destination des adolescents sur le soin du visage.



6 rue de la Comète – 75007 Paris

Tel : 01 40 62 66 33 – Fax: 01 40 62 66 32

Derniers articles

Les Cités et le DuoDay 2019 : partage d’expériences de la Cité Notre Dame et de l’Atelier d’Aubervilliers

7/06/2019 | 97 vues

Qu’est-ce que le DuoDay ? Le 16 mai 2019, partout en France, l’opération DuoDay permettra la formation de duos entre des personnes en situation de handicap et des professionnels volontaires dans de nombreuses entreprises, collectivités ou associations. L’objectif : « ensemble, dépasser nos préjugés et avancer vers l’inclusion ». Pour en savoir plus : https://www.duoday.fr/ L’expérience de…





Vide dressing solidaire à la Cité Notre Dame > dimanche 11 mars 2018

20/02/2018 | 554 vues

Le 11 mars prochain, la Cité Notre Dame organise un VIDE DRESSING et une TOMBOLA en vue de financer un séjour au ski avec les personnes hébergées au centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) de la Cité Notre Dame. Les résidents du CHRS participent à l’organisation du séjour et se réjouissent de partir à…