DĂ©veloppement

Cadre de développement

MalgrĂ© la rigueur des temps, l’Association des CitĂ©s du Secours Catholique reste convaincue que la solidaritĂ© rĂ©pond Ă  une nĂ©cessitĂ© immĂ©diate, humaine, Ă©conomique, et Ă  un investissement Ă  long terme.
Ainsi a-t-elle continuĂ© de dĂ©ployer ses compĂ©tences, comme elle le fait depuis plus de vingt ans, dans les domaines de l’hĂ©bergement, du logement, de l’insertion des personnes en situation d’exclusion ou de handicap.

Son plan de dĂ©veloppement, dont les orientations ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©es en novembre 2010 par son Conseil d’Administration, se dĂ©ploie dans deux secteurs prioritaires :

– dans le secteur social, avec la politique du « logement d’abord » ;
– dans le mĂ©dico-social, pour les personnes handicapĂ©es adultes.

La rĂ©flexion de l’ACSC se porte sur des publics prioritaires : les enfants et les adolescents en grande difficultĂ©, les personnes handicapĂ©es et les grands prĂ©caires vieillissants, les personnes souffrant de troubles psychiques et psychiatriques. Celles-ci sont sans doute aujourd’hui dans notre sociĂ©tĂ©, celles qu’on peut considĂ©rer comme « les plus pauvres » ; on les rencontre dans leur famille, chez elles, suivies ou non par un service de soins, Ă  l’hĂŽpital spĂ©cialisĂ©, en Ă©tablissement mĂ©dico-social, dans les CHRS et centres d’accueil de personnes sans domicile, et Ă©videmment Ă  la rue ou
 en prison.

Pour mettre en Ɠuvre ses missions, assurer la cohĂ©rence de ses actions, affirmer son identitĂ©,  dans la prise en charge et l’accompagnement des personnes les plus dĂ©munies handicapĂ©es ou exclues, l’association recherche des partenariats avec d’autres associations poursuivant les mĂȘmes objectifs. Les relations avec le Secours Catholique se renforçant, des actions communes sont dĂ©veloppĂ©es sur le terrain entre les dĂ©lĂ©gations territoriales et les CitĂ©s.


Plan de DĂ©veloppement

Les Ă©quipes des CitĂ©s de l’ACSC se sont fortement mobilisĂ©es ces derniĂšres annĂ©es pour hĂ©berger et loger les publics en grande difficultĂ©.

Des établissements et structures se sont ouverts :

Sur le dĂ©partement de la Seine Saint-Denis, l’ACSC a mis en place depuis 2012 des dispositifs d’accueil pour les populations originaires de Roumanie et de Bulgarie :

PHOTO-LOGEMENTS-MODULAIRES-BOBIGNY-CITE-MYRIAM-SITE-WEB

Ouverture d’un Service d’Accueil et d’HĂ©bergement d’Urgence (SAHU) Ă  Bobigny pour familles.

IMG_0210

Construction de logements modulaires Ă  Montreuil pour des familles.

PHOTO-LOGEMENTS-MODULAIRES-MONTREUIL-CITE-MYRIAM-SITE-WEB

CrĂ©ation de logements pour familles issues du SAHU de Montreuil, avec l’Office Public de l’Habitat Montreuillois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DES FAMILLES ISSUES DE BIDONVILLES INTÈGRENT DES LOGEMENTS SOCIAUX À MONTREUIL (93)

Logements-sociaux-Ă -Montreuil

22 familles vivant en caravanes et logements modulaires emménagent dans des logements durables (automne 2014).

Clarissa-Figueira-et-Antoine-Havard-une-partie-de-léquipe-sociale-de-la-Cité-Myriam

Clarissa Figueira et Antoine Havard, une partie de l’équipe sociale de la CitĂ© Myriam.

 

 

 

 

 

 

 

En 2013 ont Ă©tĂ© crĂ©Ă©s une RĂ©sidence Accueil Ă  Cholet, un nouveau Centre de Stabilisation, Les Amarres, Ă  Paris, la crĂšche Le Village aux Enfants rue Orfila Ă©galement Ă  Paris, des hĂ©bergements d’urgence en Seine-Saint-Denis et dans les Territoires Centre-Ouest et Sud-Ouest, ainsi que de nouveaux dispositifs en Ile-de-France, SOLIBAIL, AVDL, IntermĂ©diation Locative, Accompagnement global (L312-8).

 

En 2014 :

30 JANVIER À TOULOUSE, INAUGURATION DE LA MAISON RUELLES (CITÉ LA MADELEINE-31)

PHOTO-RUELLES-REPAS-MARS-2015

Ruelles est une maison de 10 places, ouverte le 26 dĂ©cembre 2012, qui reçoit en accueil d’urgence des femmes seules, petite maison de ville Ă  taille humaine, avec un fonctionnement collectif et « solidaire ».

Son inauguration a Ă©tĂ© prĂ©parĂ©e avec la participation des personnes hĂ©bergĂ©es, du dĂ©but Ă  la fin, elles ont rĂ©alisĂ© les cartons d’invitation et participĂ© Ă  la prĂ©paration du repas.

 

 

 

 

 

 

 

18 JUIN : INAUGURATION PENSION DE FAMILLE ET RÉSIDENCE ACCUEIL À LIVRY-GARGAN (93)

La CitĂ© Myriam a inaugurĂ© Ă  Livry-Gargan, une pension de famille et une RĂ©sidence Accueil, en prĂ©sence d’une cinquantaine de personnes, dont Mme Marini, conseillĂšre gĂ©nĂ©rale, M. Salhi de la DRIHL et Mme DaurĂšs, secrĂ©taire du Conseil d’Administration de l’ACSC.

La pension de famille est destinĂ©e Ă  l’accueil de personnes Ă  faible niveau de ressources, dans une situation d’isolement ou d’exclusion lourde, et dont la situation sociale et/ou psychologique rend impossible leur accĂšs ou le maintien dans un logement autonome ordinaire.

La RĂ©sidence Accueil est destinĂ©e Ă  l’accueil de personnes en difficultĂ©s psychiques inscrites dans un parcours de soins, en situation de prĂ©caritĂ© ou d’exclusion afin qu’elles puissent continuer Ă  se soigner et envisager une insertion sociale adaptĂ©e.

 

6 OCTOBRE : INAUGURATION DE LA MAISON DES 2 RIVES À BORDEAUX (33)

Le Centre de Stabilisation accueille des jeunes femmes de 18 Ă  26 ans avec ou sans enfants.

inauguration de la maison des deux rives Ă  bordeaux

L’inauguration s’est dĂ©roulĂ©e en prĂ©sence du Maire de Bordeaux, Alain JuppĂ©, du cardinal Ricard, archevĂȘque de Bordeaux, de Michel Delpuech, PrĂ©fet de la rĂ©gion Aquitaine, de Mme PantĂšbre, directrice de la DDCS, de M. le Maire de quartier, de Patrice Vincey, prĂ©sident de la dĂ©lĂ©gation Gironde du Secours Catholique, de VĂ©ronique Fayet, prĂ©sidente du Secours Catholique, et de Jean-Louis Loirat et Marie-Christine Lorin.

La Maison Sainte Catherine a Ă©tĂ© rebaptisĂ©e Maison des 2 Rives par les rĂ©sidentes aprĂšs son changement d’adresse pendant l’étĂ© – elle est passĂ©e de la rive gauche Ă  la rive droite. Une vingtaine de jeunes femmes et enfants ont emmĂ©nagĂ© dans cette maison qui comprend un espace collectif de 4 places (2 chambres simples / 1 chambre double) et des appartements attenants. Les bĂ©nĂ©voles se sont fortement mobilisĂ©s dans l’évolution de cette structure, ainsi que les rĂ©sidentes qui ont entiĂšrement confectionnĂ© le buffet !

 

 

4 AUTRES PENSIONS DE FAMILLE SE SONT OUVERTES EN 2014 :

RĂ©sidence-Accueil-Ă -Cholet-CitĂ©-La-GautrĂȘche

L’ENVOL, NOUVELLE RÉSIDENCE ACCUEIL À LA CITÉ LA GAUTRÊCHE (49-CHOLET)

Depuis janvier 2014, ce bĂątiment, qui appartient au bailleur social SĂšvre Loire Habitat, accueille 8 femmes et hommes de plus de 30 ans en situation de handicap psychique. Cette opĂ©ration, menĂ©e avec le secteur psychiatrique de l’hĂŽpital de Cholet, permet de loger des personnes suffisamment stabilisĂ©es pour vivre en logement autonome, mais dont la fragilitĂ© rend nĂ©cessaire un accompagnement soutenu.

 

 

 

 

Inauguration-le-23-octobre-LA-TOR-DAIGA

LA TOR D’AÏGA (65-BORDÈRES-SUR-L’ÉCHEZ)

DĂšs le 26 juin, 18 rĂ©sidents ont emmĂ©nagĂ© dans 18 logements prĂšs de Tarbes, dans les Hautes-PyrĂ©nĂ©es. 2 travailleurs sociaux accompagnent ces personnes isolĂ©es en Ă©troite collaboration avec l’équipe de la Maison Sainte Henri Sainte Nathalie de Lourdes. Favoriser l’acquisition et le maintien d’un chez-soi, en s’insĂ©rant dans le quartier et dans la ville, est la mission premiĂšre de ces maisons, qui proposent des espaces privatifs et des lieux de vie communs.

 

 

Remise-officielle-des-clés-LA-TOR-DAIGAInauguration le 23 octobre et remise officielle des clés

 

 

 

 

 

 

 

 

PENSION DE FAMILLE–RÉSIDENCE THIANGES À JOUARRE (77)

Depuis l’étĂ© 2014, 28 personnes, dont 2 couples, sont accueillies Ă  proximitĂ© de l’Abbaye de Jouarre dans 26 logements individualisĂ©s construits dans une ancienne bĂątisse religieuse mise Ă  disposition par les SƓurs BĂ©nĂ©dictines. Un accompagnement social et Ă  la gestion de la vie quotidienne est assurĂ© Ă  ces personnes en situation d’isolement social et d’exclusion, par une assistante sociale et une technicienne en Economie Sociale et Familiale, avec des moments de rencontre et de partage qui permettent Ă  chacun de crĂ©er du lien.

 

LA MAISON JEAN RODHAIN (RUE MIOLLIS-75015 PARIS)

La maison s’est transformĂ©e en pension de famille, pour accueillir des personnes seules, des couples et des familles monoparentales au sein de 16 logements (22 places). Elle a ouvert le 15 dĂ©cembre et dĂ©veloppe un projet original basĂ© sur l’action collective et l’organisation conjointe avec les rĂ©sidents.

 

Par ailleurs, l’ACSC, en partenariat avec la Fondation d’Auteuil, a ouvert Ă  Bordeaux une Maison des familles, lieu de soutien Ă  la parentalitĂ©.

Maison des familles Ă  Bordeaux

 

ABRI DE NUIT DU CHER (BOURGES-18)

PHOTO-HALTE-DE-NUIT-CITE-JBC-4

Cette Halte de 13 places accueille tous les jours de 20h Ă  8h des hommes et femmes isolĂ©s, des couples (avec animaux), en situation de grande prĂ©caritĂ© qui ne peuvent ĂȘtre accueillis dans les centres d’hĂ©bergement traditionnels.

C’est un lieu oĂč les personnes peuvent Ă  la fois accĂ©der Ă  un espace cuisine et de sommeil, mais aussi partager des temps d’échanges et de jeux de sociĂ©tĂ©, par exemple, ou bien regarder la tĂ©lĂ©, lire la presse, surtout tout simplement se reposer, laver et sĂ©cher leurs vĂȘtements
 Le temps d’une ou plusieurs soirĂ©es, les personnes peuvent retrouver chaleur, repos et rĂ©confort en-dehors de la rue, et cela avec leur animal de compagnie.

 

 

PHOTO-HALTE-DE-NUIT-CITE-JBC-5

 

 

 

 

 

 

 


Reprises d’associations

IMG_2744

Outre les crĂ©ations de structures nouvelles, l’Association des CitĂ©s du Secours Catholique poursuit son dĂ©veloppement gĂ©ographique par la reprise d’autres associations.

L’Association Les Fourneaux de Marthe et Matthieu, qui gĂšre un Etablissement d’Aide par le Travail Ă  Colombes dans les Hauts-de-Seine, a intĂ©grĂ© l’ACSC en juin 2014.

Cet établissement (ESAT), ayant une activité de traiteur, a été créé en 1991 et accompagne entre 75 et 80 travailleurs handicapés par la maladie psychique dans leur insertion sociale et professionnelle.

La cuisine est choisie comme moyen thérapeutique pour les aider à se stabiliser, un travail manuel, créatif, gratifiant et varié, qui les équilibre et les rassure.

 

 

3 associations ont rejoint l’ACSC en juin 2015 :

L’HĂŽtel Social Saint-Yves (78), crĂ©Ă© en 1987 par le SC, accueille chaque annĂ©e plus de 700 personnes sur 6 sites -devenu la CitĂ© Saint Yves.

LĂšve-Toi Et Marche (78), fondĂ© en 1989, promeut la rĂ©insertion d’hommes en situation de prĂ©caritĂ© -devenu la CitĂ© LĂšve-Toi et Marche.

Germain Nouveau (Aix-en-Provence) accueille chaque jour une trentaine de personnes sans domicile ; cette halte de jour est un lieu d’écoute avec service repas, douches, buanderie, domiciliation -devenu la CitĂ© Germain Nouveau.

 

En 2012 l’Association des CitĂ©s du Secours Catholique a accueilli 2 associations, qui sont ainsi devenues 2 nouvelles « CitĂ©s », et repris la gestion de 2 structures parisiennes du Secours Catholique :

PHOTO-CITE-JBC-SITE-WEB1

–La CitĂ© Jean-Baptiste Caillaud Ă  Bourges, qui comprend un CHRS, un Centre Maternel, un centre de formation, un SIAO (urgence et insertion), accompagnĂ©s par une Ă©quipe de 45 salariĂ©s, a rejoint le Territoire Centre-Ouest.

–La CitĂ© A.U. 92 (Aide d’Urgence 92), association crĂ©Ă©e Ă  Nanterre avec la participation du Secours Catholique, est constituĂ©e de dispositifs d’hĂ©bergement temporaire et d’insertion pour 30 familles et 30 hommes seuls, accompagnĂ©s par une Ă©quipe de 15 salariĂ©s. Cette nouvelle CitĂ© a ainsi rejoint le Territoire Ile-de-France ; elle a par ailleurs Ă©tĂ© retenue en 2012 pour accompagner des mĂ©nages en difficultĂ© avec le dispositif Solibail.

L’ACSC a Ă©galement intĂ©grĂ© en janvier 2012 les Maisons Helder Camara et Jean Rodhain, 2 Centres de Stabilisation du Secours Catholique, hĂ©bergeant 65 personnes au total, et dans lesquels l’intervention des bĂ©nĂ©voles est trĂšs importante.
La Maison Helder Camara, hébergement de stabilisation de 40 places, fait, depuis lors, partie intégrante de la Cité Saint Jean.

ï»ż