Nos engagements

Un engagement à faire entendre les réalités sociales vécues en territoires

L’engagement est inscrit dans les valeurs de Cités Caritas et se traduit dans sa stratégie depuis 30 ans et dans l’action de ses établissements depuis plus de 60 ans. Cités Caritas souligne également dans son projet associatif 2020-2025 toute son importance pour faire entendre les réalités sociales d’aujourd’hui, inventer les solidarités de demain, agir pour une société où chacun trouve une place et puisse apporter sa contribution.

L’engagement opérationnel des équipes impliquées au quotidien auprès des personnes fragilisées permet à Cités Caritas de porter une parole, au sein de collectifs associatifs et de fédérations, sur les réalités sociales observées. L’association travaille en proximité avec le Secours Catholique sur des sujets d’analyse, de défense des droits et d’interpellations politiques.

LES DEMANDEURS D’ASILE ET RÉFUGIÉS STATUTAIRES

Cités Caritas est engagée auprès des personnes exilées présentes en France et se trouvant en situation très précaire. Elle gère dans les territoires des services pérennes d’hébergement de personnes ayant obtenu le statut de réfugié et l’accueil de personnes en demande d’asile. Elle porte des dispositifs d’accueil et d’insertion pour des familles réinstallées (dont un avec financement européen), et un dispositif d’accompagnement de mineurs et jeunes majeurs non accompagnés.

Pour défendre les droits de ces personnes et sa mission sociale, Cités Caritas a participé à des démarches collectives auprès du gouvernement pour soutenir la solidarité en Europe et en France à l’égard des personnes migrantes (manifeste #PourUneEuropeSolidaire). Elle s’est associée au courrier adressé au ministre de l’Intérieur et au ministre du Logement sur la transmission d’informations nominatives du 115 SIAO à l’OFII et au recours en Conseil d’État sur cette question, ainsi qu’à une lettre ouverte aux parlementaires au moment du débat sur l’immigration, sur le droit d’asile, l’hébergement, l’accompagnement et l’intégration.

L’HÉBERGEMENT ET LE LOGEMENT

Cités Caritas a été présente au sein du Collectif des associations unies (CAU), porté par la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS) et la Fondation Abbé Pierre (FAP), sur les questions de l’hébergement, du logement et de la lutte contre les exclusions. Elle contribue à des travaux, commissions ou conseils d’administration de la FAS et de l’UNIOPSS (Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés non lucratifs sanitaires et sociaux). Elle est membre de l’Union professionnelle du logement accompagné (UNAFO) et du groupe France de la FEANTSA (Fédération européenne des associations nationales travaillant avec les sans-abri).

Les enjeux 2019 ont notamment porté sur la réponse aux besoins d’hébergement d’urgence des personnes à la rue, les financements de l’hébergement, la transformation du secteur de l’hébergement collectif et son inscription dans le Logement d’abord. Cités Caritas a été auditionnée par le Sénat sur le financement public des opérateurs de l’hébergement d’urgence, a contribué à des interpellations relatives à la protection des personnes en grande exclusion avec la FAS et le CAU, a participé aux rencontres ministérielles régulières sur l’hébergement et la mise en œuvre du Logement d’abord, et sur le financement des centres d’hébergement.

LE HANDICAP

Cités Caritas est engagée, au niveau national et local, au sein de la Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne privés (FEHAP), de l’Association nationale des directeurs et cadres des ESAT (Andicat), de l’Union nationale des entreprises adaptées (UNEA), de Solidel qui fédère les établissements médico-sociaux adhérents à la Mutualité Sociale Agricole (MSA) et de l’UNIOPSS. Elle soutient les orientations politiques en faveur de l’inclusion des personnes handicapées, en rappelant que ce principe n’exclut pas l’accueil en établissement lorsque celui-ci répond aux besoins et à la demande des personnes. Elle promeut des établissements ouverts sur leur environnement proche.

Cités Caritas rejoint les conclusions du rapport IGAS sur les ESAT : le travail en ESAT permet à plus de 120 000 travailleurs handicapés de mener une activité professionnelle, alors que pour la majorité d’entre eux l’accès au milieu ordinaire tel qu’il fonctionne aujourd’hui est impossible. Fidèle à l’héritage de l’EHPT, elle fait de l’accès au travail ou à l’activité un levier essentiel de l’épanouissement personnel et de la reconnaissance sociale.

UN ENGAGEMENT FORT DANS LES TERRITOIRES

Cités Caritas travaille avec les délégations de la FAS, des URIOPSS, et de partenaires locaux tel que le Collectif inter associatif de Toulouse (CIAT). Chaque direction, dans le cadre de ses dialogues de gestion et des négociations de CPOM (Île-de-France, Cher, Hauts-de-Seine) est aussi porteuse de la défense de sa mission sociale et du service rendu. L’association se mobilise pour relayer et alimenter les démarches d’interpellations et négociations, et pour assurer le maintien et le développement des moyens accordés à ses deux secteurs et à leurs acteurs de terrain afin de préserver leur mission sociale.

>>> Consulter le projet associatif 2020-2025