UnisCité Solidarité Entreprises et 9 jeunes de l’Ecole de la 2e Chance* rénovent la cour extérieure de la Cité Saint Martin

18/07/2022 | 64 vues

Le projet est né d’une volonté et d’un besoin de se réapproprier et de réinvestir la cour extérieure, aussi bien pour les familles que pour les équipes.

L’équipe de la Cité Saint Martin (Paris) a donc fait appel à UnisCité Solidarité Entreprises (filiale de l’association UnisCité qui met en lien des associations et des salariés d’entreprise : https://www.uniscite-solidarite-entreprises.fr/).

Pour une question de calendrier, le projet imaginé en premier lieu ne pouvait pas se faire avant l’automne prochain. Cependant, Clara Olivet, cheffe de projet au sein de l’association, a proposé une première collaboration lundi 13 et mardi 14 juin, afin que les résidents et salariés de la Cité Saint Martin puissent, dès cet été, commencer à profiter de cet espace.

Janel, Sulaymane, Yassin, Tyron, Laurene, Oulemato, Oumi, Priyom, Cherazade, âgés entre 19 et 25 ans sont les jeunes ayant participé à ce projet qui consistait à égayer l’espace au travers :

– du nettoyage des bacs et des pots à fleurs ;
– repeindre ces mêmes bacs et pots ainsi que deux bancs qui serviront dans l’espace en attendant du nouveau mobilier ;
– planter de nouvelles fleurs et plantes ;
– peindre une fresque murale.
En contrepartie, le CHRS prend en charge un café/thé d’accueil ainsi que le déjeuner des jeunes.

Cette opération doit permettre aux familles hébergées au CHRS Saint-Martin de pouvoir profiter dorénavant de l’extérieur durant l’été : venir profiter du soleil pour lire, organiser un goûter en famille, boire le café entre voisins, organiser une fête des voisins (un peu tardive) avec l’ensemble des hébergés…

Enfin, cette opération devrait être la première consacrée au réaménagement de cet espace. En effet, l’équipe aimerait poursuivre avec l’acquisition de mobilier adapté mais également proposer des actions et animations pour faire vivre le lieu.

Pour UnisCité, ces immersions sont gagnantes-gagnantes : cela permet aux jeunes de découvrir des métiers, d’avoir des temps qualitatifs avec les professionnels, débouchant parfois même sur des stages.

Les questionnaires de satisfaction envoyés à l’issue de ces projets font par ailleurs ressortir que 2/3 des jeunes sont intéressés pour s’engager bénévolement dans une association.

* L’Ecole de la seconde chance accompagne des jeunes de 16 à 25 ans sans qualification, dans des parcours de réinsertion professionnelle (https://reseau-e2c.fr/).