Valeurs et missions

L’Association des CitĂ©s du Secours Catholique (ACSC) est une association loi 1901, laĂŻque, crĂ©Ă©e en 1989 Ă  l’initiative du Secours Catholique.

Les valeurs de l’ACSC

L’association fonde sa dynamique sur les trois valeurs que porte le rĂ©seau Caritas France auquel elle appartient : la confiance, l’engagement et la fraternitĂ©. Ses initiatives et ses actions reposent sur :

  • L’égale dignitĂ© des personnes humaines,
  • La justice, pour une sociĂ©tĂ© juste et fraternelle,
  • La solidaritĂ©, pour rĂ©duire les inĂ©galitĂ©s,
  • La foi des uns et/ou la confiance dans l’homme,
  • La laĂŻcitĂ©, comme respect des convictions des personnes accompagnĂ©es et de leur libre expression.

Les missions de l’ACSC

L’ACSC accompagne des personnes en situation de prĂ©caritĂ©, d’exclusion sociale ou de handicap sur le chemin de l’insertion et de l’autonomie personnelle de vie.

Accueillir et hĂ©berger, loger et accompagner, les personnes qu’elle accompagne.

L’accueil, l’hĂ©bergement, le logement, l’accompagnement et le soin, au sens « prendre soin », sont au cĹ“ur de la mission de l’ACSC. C’est ainsi que l’association dĂ©veloppe des initiatives permettant d’accueillir des personnes, enfants ou adultes, en situation d’exclusion ou de handicap.

Chaque personne, chaque ménage, doit pouvoir disposer d’un logement comme un droit fondamental reconnu et un des premiers besoins vitaux. Le logement personnel constitue un espace de stabilité pour l’accompagnement des personnes en difficulté et il leur permet de retrouver une place digne dans la société.

L’ACSC assure une prise en charge et un accompagnement personnalisĂ© de qualitĂ©, adaptĂ©s Ă  l’âge et aux besoins de chaque personne, afin de favoriser l’autonomie de vie, l’insertion sociale, ainsi que professionnelle dans la mesure du possible.

Promouvoir l’engagement de chacun, salarié, bénévole et personne accompagnée.

L’ACSC réunit une communauté des personnes, salariées et bénévoles, qui font preuve de leur engagement personnel dans des actions en direction des personnes vivant des situations d’exclusion ou de handicap, en veillant à leur participation effective. Le savoir-faire et les compétences professionnelles des salariés et les capacités des bénévoles se complètent et renforcent le service qui se veut le plus adapté aux personnes accompagnées. Motivés, compétents et disponibles, ils sont les artisans du professionnalisme de l’association et de la qualité du travail social et médico-social effectué.

Cet engagement implique que la relation établie entre la personne accompagnée et l’accompagnant soit de grande qualité. Une attitude personnelle et une relation de confiance suscitant, chez les personnes accompagnées, un sentiment d’estime de soi et de dignité, indispensable, mais souvent perdu.

Si les raisons de collaborer avec l’association relèvent de motifs personnels liés à l’histoire de chacun, à ses convictions philosophiques, politiques ou religieuses, tous s’accordent pour dire que l’action de l’ACSC doit rester respectueuse des idées de chacun.

DĂ©velopper une expertise collective pour faire Ă©voluer les pratiques et les politiques sociales.

Les équipes des Cités développent des compétences collectives pour la mise en œuvre d’actions sociales et médico-sociales pertinentes et répondant à un impératif de qualité. C’est là la marque du professionnalisme que l’ACSC veut promouvoir chez l’ensemble des personnes qui travaillent avec elle.

Cette expertise alimente la réflexion de tous les acteurs et suscite des propositions visant au mieux-être des personnes accueillies et accompagnées.

Il en résulte une exigence d’évaluation régulière des actions entreprises.

Sensibiliser l’opinion publique et interpeller les pouvoirs publics : être une instance de veille et d’alerte pour les nouvelles formes de pauvreté et de précarité.

L’ACSC développe une « action institutionnelle » avec le Secours Catholique, ainsi que des liens avec des partenaires tels que les grandes fédérations des secteurs de l’action sociale. Cette action institutionnelle est fondée sur une réflexion distanciée, critique et étayée sur les différentes situations de pauvreté et de précarité rencontrées. Concernant les situations individuelles, ces observations doivent garantir le respect des personnes dans leur vie privée, notamment dans la relation avec les médias.

Les 4 grandes missions énoncées sont complémentaires les unes des autres, elles ne sauraient être dissociées, au risque de fragiliser la cohérence institutionnelle et de compromettre la mise en œuvre de chacune d’entre elles.

Ces missions s’appuient à la fois sur l’engagement des professionnels et des bénévoles, sur l’expertise collective, sur la veille sociale et sur l’alerte. Elles concernent également l’interpellation publique.